Balade au Mas de Nouguier

18 12 2011

Nous enfilons manteaux, combi pilote et baskets et partons, en poussette, à la découverte du Mas de Nouguier.

Derrière Réglis Street le chemin d’accès n’est pas praticable, nous hésitons à rebrousser chemin mais contournons les obstacles, bien décidés à vous poster des photos et à découvrir ces ruines…

Et là surprise ! Un endroit magnifique, le Mas est à l’abandon, certes, mais le parc est superbe, les arbres époustouflants, une allée de Pins exceptionnelle…bref, suivez-nous avec ces photos prises au fur et à mesure de la balade, on vous embarque !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités




L’agriparc du Mas de Nouguier

18 05 2011

Le Mas Nouguier, 18 hectares de culture au sens propre comme au sens figuré, à Montpellier


Jouxtant un parc public paysager de 30 hectares, le mas Nouguier, est un agriparc public de 18 hectares reliant la ZAC Ovalie à celle des Grisettes, deux quartiers récents à forte dimension environnementale, situés sur la
deuxième ligne du tramway. Cet agriparc assure déjà une production viticole et bientôt oléicole municipales. Il a connu en 2009 grâce au programme « Abeille, sentinelle de l’environnement » sa première récolte de miel.

Ce lieu est par ailleurs très peuplé par une faune et une flore importante aux portes de la ville. Il offre à des rongeurs et des oiseaux de quoi se nourrir et nicher. Les paysages permettent également à de très nombreuses
variétés de plantes et d’arbres de se développer. Comme maintenant l’ensemble des espaces verts municipaux, l’agriparc est conduit totalement en culture biologique, ce qui permet justement la cohabitation avec le
rucher. Ce site emblématique de la nature à Montpellier doit sa préservation et son développement agricole à la volonté de la Ville.
La Ville a souhaité que cet espace dédié à la viticulture, maintenant à l’apiculture et bientôt à l’oléiculture conserve une vocation biologique mais aussi pédagogique et de loisirs. Il doit être un espace de culture au sens
propre comme figuré. Lieu déjà ouvert au public, le Mas Nouguier aura effectivement vocation à accueillir des animations pédagogiques destinées au jeune public mais pas seulement et à devenir un site de connaissances
sur l’intérêt de la biodiversité.

Le recours aujourd’hui aux chevaux pour le labour des vignes présente un double avantage :

– en utilisant une traction animale, il permet de limiter l’emploi des moteurs thermiques, et le rejet de gaz à effet de serre associé ;

– du fait de la faible largeur de travail de l’équipage, il diminue le tassement du sol des rangées labourées.

Cette technique a donc été utilisée cette année sur une parcelle (la parcelle dite historique, qui présente des cépages conservatoires), à titre expérimental. Une extension à l’ensemble des parcelles de l’agri-parc est envisagée.

D’autres mesures environnementales sont aussi prises, comme le semis cet automne de graminées entre les rangs de vigne, pour préserver la biodiversité et pour lutter contre la compaction du sol.

L’ensemble de ces pratiques est présentée aux enfants montpelliérains dans le cadre d’un programme pédagogique coordonné par la Ville de montpellier avec les Maisons pour Tous .

Avec ses 741 hectares d’espaces verts publics dont 412 municipaux et 393 hectares d’espaces boisés classés, la Ville de Montpellier possède un patrimoine extraordinaire lié à la diversité des sites ouverts aux
Montpelliérains ainsi qu’une richesse biologique dotée d’une faune et d’une flore particulières. La protection et le développement de ce poumon vert se situent au cœur de son action notamment en matière d’aménagement
du territoire avec la préservation des espaces naturels dans le cadre de son plan local d’urbanisme. Sa volonté de favoriser la densification urbaine va également dans ce sens. En contenant l’étalement urbain, la Ville protège des espaces vierges de construction et conserve au profit des Montpelliérains son patrimoine naturel. La réalisation de la marathonienne, ceinture pédestre de 42 km entourant la Ville constitue un exemple concret de
cette politique.

Aujourd’hui, l’ambition de la Ville est de devenir une référence mondiale en matière de biodiversité urbaine, en s’appuyant sur la richesse d’un pôle scientifique de premier plan. Ainsi, elle s’apprête à rejoindre le réseau
« Global Partnership on Cities and biodiversity » des collectivités partenaires pour un développement urbain respectueux de la biodiversité, afin de partager toutes les avancées dans ce domaine et fixer des objectifs communs.





L’oliveraie, troisième outil pédagogique de l’agriparc

8 09 2010

Le Mas Nouguier prend forme. Après le vin et les vignes, que les scolaires viendront bientôt vendanger à l’aide du cheval de labour ; après les ruches et le miel dont la première récolte a tout juste un an, voici l’huile et les oliviers.
Samedi à midi, les élus de la municipalité étaient ainsi nombreux, autour du dernier des 135 arbres restant à planter sur cette oliveraie de 5 800 m 2 . L’olivier, symbole de sagesse et de paix.
De quoi inspirer Christophe Moralès, conseiller général du canton et
« tous ses amis »élus de la municipalité, de Philippe Saurel à Serge Fleurence, de Frédéric Tsitsonis à Michaël Delafosse. Tous « amis » et concernés par la biodiversité du Mas Nouguier. « Son évolution est généreuse. C’est du développement durable bien pensé avec des logements, du logement social, de l’accession à la propriété, et un équilibre entre l’espace bâti et non bâti. » Dix-huit hectares de culture sur l’agriparc. Et, désormais, l’oliveraie. « Qu’est-ce que l’oléiculture ? Comment pousse un olivier ? Comment on le taille ? On le traite en sachant que l’ensemble du domaine est en agriculture biologique, en phase de certification. Voilà ce qu’on souhaitait montrer aux enfants », souligne Philippe Croze, directeur des espaces verts. À ses côtés, Serge Fleurence a concrétisé ce projet en manoeuvrant le boîtier destiné à mettre en terre le dernier des 135 oliviers. Dans un an, la récolte. Le choix des architectes pour le groupe scolaire des Grisettes sera fait le 15 septembre.

Cool ! On va enfin avoir du nouveau pour ce groupe scolaire tant attendu !

lien : http://www.midilibre.com/articles/2010/09/06/MONTPELLIER-L-39-oliveraie-troisieme-outil-pedagogique-de-l-39-agriparc-1372156.php5





La résidence de California

14 03 2010

La résidence au label BBC de 63 logements du promoteur California vient juste d’ouvrir la commercialisation.

Les logements en primo accédant sont au rez de chaussée, traversant et avec jardin.

Elles se situe sur la parcelle de la deuxième tranche 2B, derrière la résidence étudiante.

Photos et vidéos prises sur le salon de l’immobilier ce matin.

 





Ginkgo

12 03 2010

D’une architecture équilibrée et harmonieuse, cette petite résidence se compose d’appartements du T2 au T5 avec des finitions de qualité. Les 36 appartements de la résidence s’ouvrent sur de larges terrasses avec pour certains vue sur le Mas Nouguier et pour la plupart vue sur l’Agriparc et le mail et pour ligne d’horizon la Gardiole et la mer au loin.

La résidence propose des prestations de qualité et bénéficie de parkings et de garages privatifs en sous-sol.

Petite résidence, le Gingko occupe une position dominante privilégiée directement en bordure de l’Agriparc des Grisettes et de son large mail appelé la Grande Rambla, devenu piétonnier au niveau de la résidence.

La résidence Gingko appartient à la nouvelle génération de résidences qui prennent en compte la notion de développement durable. Ainsi, les productions de chauffage et d’eau chaude sont assurées à partir d’une énergie renouvelable, la biomasse.

Les appartements, souvent en double orientation, bénéficient du meilleur ensoleillement possible.

La résidence Gingko, c’est le choix de l’équilibre entre le confort et le respect de l’environnement.

Promoteur Bacotec. Livraison 2ème trimestre 2011