Balade au Mas de Nouguier

18 12 2011

Nous enfilons manteaux, combi pilote et baskets et partons, en poussette, à la découverte du Mas de Nouguier.

Derrière Réglis Street le chemin d’accès n’est pas praticable, nous hésitons à rebrousser chemin mais contournons les obstacles, bien décidés à vous poster des photos et à découvrir ces ruines…

Et là surprise ! Un endroit magnifique, le Mas est à l’abandon, certes, mais le parc est superbe, les arbres époustouflants, une allée de Pins exceptionnelle…bref, suivez-nous avec ces photos prises au fur et à mesure de la balade, on vous embarque !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités




La zac des Grisettes, un quartier durable

18 05 2011

La ZAC des Grisettes respectera la première vertu du développement durable : l’intégration dans son site.

– Les constructions épouseront harmonieusement le site ouvrant de larges perspectives.

– Les massifs boisés aux arbres centenaires seront valorisés.

– La vigne prendra une place de premier choix au cœur du développement de l’agriparc.

La nouvelle ZAC des Grisettes honorera également les trois piliers de développement durable d’un quartier : la mixité sociale, l’économie et l’approche environnementale.

La mixité sociale se traduira par des logements pour tous avec plus de 50 % de logements locatifs sociaux ou destinés à l’accession aidée.

L’économie se développera au travers de commerces de proximité et d’une superette de quartier mais également des emplois générés par les activités établies dans les immeubles de bureaux en façade de l’avenue Pavelet.

Economie d’énergie et protection de l’environnement seront des enjeux fondamentaux dansla ZACdes Grisettes. Avec une desserte par la ligne n° 2 du tramway et un large réseau de pistes cyclables et de cheminements doux piétons, les habitants bénéficieront d’une offre de transports respectueux de l’environnement.

De plus, chaque construction a été  pensée de façon à réduire les consommations d’eau et d’énergie et bénéficiera du label Haute Performance Energétique.

Les espaces verts seront économes en eau. De nombreux appartements de conception bio-climatique offriront un vrai confort thermique été comme hiver. Enfin, des panneaux solaires discrètement intégrés dans les toitures réduiront les charges des habitants en bénéficieront de l’apport solaire inhérent au climat méditerranéen.

La ZAC des Grisettes représentera à terme 1500 logements dont :

– 30 % de logements locatifs sociaux,

– 25 % de logements en accession aidée,

-45 % de logements en accession libre,

– 20000 m²de bureaux ainsi que3000 m²de commerces en pied d’immeuble pour un total de 140 000 m²SHON.

Des commerces de proximité répondront aux besoins du quartier avec notamment : une pharmacie, une boulangerie, un salon de coiffure ainsi qu’une superette qui sera réalisée à l’horizon 2013.

Les bureaux prévus le long de l’avenue Pavelet conforteront le pôle d’emploi voisin dela ZAC Garosud.

La restructuration du groupe scolaire Beethoven est prévue afin de  proposer aux habitants une structure maternelle et une structure primaire.

L’agriparc des Grisettes offrira un lieu de promenade et de loisirs sur20 ha, avec un paysage viticole préservé. Chaque année, les vendanges y sont réalisées. 15 ruches y ont été installées en septembre dernier.

Aujourd’hui le labourage à cheval est réalisé.

La grande Rambla sera un lieu d’animation et de rencontre qui accueille des terrasses de restaurants, des jeux pour enfants et une promenade arborée grâce à sa grande emprise piétonne centrale.





L’agriparc du Mas de Nouguier

18 05 2011

Le Mas Nouguier, 18 hectares de culture au sens propre comme au sens figuré, à Montpellier


Jouxtant un parc public paysager de 30 hectares, le mas Nouguier, est un agriparc public de 18 hectares reliant la ZAC Ovalie à celle des Grisettes, deux quartiers récents à forte dimension environnementale, situés sur la
deuxième ligne du tramway. Cet agriparc assure déjà une production viticole et bientôt oléicole municipales. Il a connu en 2009 grâce au programme « Abeille, sentinelle de l’environnement » sa première récolte de miel.

Ce lieu est par ailleurs très peuplé par une faune et une flore importante aux portes de la ville. Il offre à des rongeurs et des oiseaux de quoi se nourrir et nicher. Les paysages permettent également à de très nombreuses
variétés de plantes et d’arbres de se développer. Comme maintenant l’ensemble des espaces verts municipaux, l’agriparc est conduit totalement en culture biologique, ce qui permet justement la cohabitation avec le
rucher. Ce site emblématique de la nature à Montpellier doit sa préservation et son développement agricole à la volonté de la Ville.
La Ville a souhaité que cet espace dédié à la viticulture, maintenant à l’apiculture et bientôt à l’oléiculture conserve une vocation biologique mais aussi pédagogique et de loisirs. Il doit être un espace de culture au sens
propre comme figuré. Lieu déjà ouvert au public, le Mas Nouguier aura effectivement vocation à accueillir des animations pédagogiques destinées au jeune public mais pas seulement et à devenir un site de connaissances
sur l’intérêt de la biodiversité.

Le recours aujourd’hui aux chevaux pour le labour des vignes présente un double avantage :

– en utilisant une traction animale, il permet de limiter l’emploi des moteurs thermiques, et le rejet de gaz à effet de serre associé ;

– du fait de la faible largeur de travail de l’équipage, il diminue le tassement du sol des rangées labourées.

Cette technique a donc été utilisée cette année sur une parcelle (la parcelle dite historique, qui présente des cépages conservatoires), à titre expérimental. Une extension à l’ensemble des parcelles de l’agri-parc est envisagée.

D’autres mesures environnementales sont aussi prises, comme le semis cet automne de graminées entre les rangs de vigne, pour préserver la biodiversité et pour lutter contre la compaction du sol.

L’ensemble de ces pratiques est présentée aux enfants montpelliérains dans le cadre d’un programme pédagogique coordonné par la Ville de montpellier avec les Maisons pour Tous .

Avec ses 741 hectares d’espaces verts publics dont 412 municipaux et 393 hectares d’espaces boisés classés, la Ville de Montpellier possède un patrimoine extraordinaire lié à la diversité des sites ouverts aux
Montpelliérains ainsi qu’une richesse biologique dotée d’une faune et d’une flore particulières. La protection et le développement de ce poumon vert se situent au cœur de son action notamment en matière d’aménagement
du territoire avec la préservation des espaces naturels dans le cadre de son plan local d’urbanisme. Sa volonté de favoriser la densification urbaine va également dans ce sens. En contenant l’étalement urbain, la Ville protège des espaces vierges de construction et conserve au profit des Montpelliérains son patrimoine naturel. La réalisation de la marathonienne, ceinture pédestre de 42 km entourant la Ville constitue un exemple concret de
cette politique.

Aujourd’hui, l’ambition de la Ville est de devenir une référence mondiale en matière de biodiversité urbaine, en s’appuyant sur la richesse d’un pôle scientifique de premier plan. Ainsi, elle s’apprête à rejoindre le réseau
« Global Partnership on Cities and biodiversity » des collectivités partenaires pour un développement urbain respectueux de la biodiversité, afin de partager toutes les avancées dans ce domaine et fixer des objectifs communs.





L’école du futur !

30 12 2010

Voici quelques infos sur le groupe scolaire des grisettes !

Rentrée complète prévue en septembre 2014 !

 

Merci à Audrey pour le l’info !

voici le lien : http://www.montpellier.fr/eprint/MNV352/appli.htm





Quelques photos du quartier vues d’en haut !

27 06 2010

Reglis Street :

Les Clarilys :

Alégria et Grand Angle au fond :

Les Lavandières :

Le Mas de Nouguier :





Pistes cyclables du quartier Les Grisettes

15 03 2010

Voici le plan des pistes cyclables du quartier Les Grisettes.

Du parc Mas de Nouguier à l’arrêt de tramway les Sabines, le long de la grande Rambla, le long de la petite Rambla, le long des voies du tramway…





Les Grisettes – Un cadre de vie durable

12 03 2010

Le quartier des Grisettes déploiera un habitat dense entre ville et campagne et sera prolongé par un parc public de 18 hectares, le parc du Mas-Nouguier.

Mot de l’architecte
« Nous fabriquons un vrai quartier urbain du XXI e siècle, dans lequel la nature sera partout présente : les habitants des immeubles auront des vues sur l’horizon et sur le parc voisin, ceux des logements intermédiaires disposeront de terrasses et de jardins intimes. Et le quartier s’organisera autour d’une grande rambla ; elle reliera la station de tram au parc du Mas-Nouguier, sous quatre rangées de pins parasols. »

Thomas Richez

lien interessant sur ce quartier :

http://www.ale-montpellier.org/UserFiles/File/Particuliers/Construire-et-renover/Conception/hui%20-%20Notre%20Ville.pdf